A quand le nouveau calcul de la pension de réversion ?

Actualité

Le nouveau calcul de la pension de réversion Qu’est-ce que la pension de réversion ? C’est une aide versée aux veuves ou aux veufs, basée sur le revenu du défunt. Cela ...

Le nouveau calcul de la pension de réversion

Qu’est-ce que la pension de réversion ? C’est une aide versée aux veuves ou aux veufs, basée sur le revenu du défunt. Cela correspond à environ 50%, ou 54% de la pension du conjoint défunt.  

Et si le mode de calcul de la pension de réversion change, dans le prolongement de la réforme des retraites.

En commission à l'Assemblée nationale, Jean Paul Delevoye, le haut-commissaire, à la Réforme des retraites, a proposé un nouveau mode de calcul. Les pensions de réversion pourraient désormais être destinées à maintenir le niveau de vie des personnes, qui sont devenues seules.

Dans le contexte actuel, du pouvoir d'achat, le sujet est pour le moins sensible. Certes la pension de réversion ne sera pas supprimée, mais son calcul en pénalisera certains.


Elle ne serait plus calculée, en fonction du montant de la retraite du conjoint défunt, mais en fonction des revenus cumulés du couple. "L'idée est d'assurer le maintien du niveau de vie".

Un exemple

Reprenons ici l’exemple de Jean Paul Delevoye, expliquant le fonctionnement de l’éventuel futur système.Homme Blousons Kaki Blouson Oriltnhh Toile Messagerie deCrxBo

Dans un couple, le mari gagne 2.000 euros et sa femme 4.000 euros, soit 6.000 euros mensuels, à deux.

Dans le système actuel, si Monsieur meurt, Madame perçoit environ 1.000 euros de pension de réversion, (soit 50% de la retraite du défunt). Ses revenus seront donc au total de 5.000 euros par mois, (sa propre pension de 4.000 et la moitié de celle de son mari 1000 euros).

Dans l’hypothèse du décès de Madame, le mari percevrait une réversion de 2000 euros.

Avec le nouveau système, pressenti, « si Monsieur gagne 2.000 euros et Madame 4.000 euros, cela fait 6.000 euros pour le couple. On peut décider, en cas de décès, de maintenir le niveau de vie à 50 %, soit 3.000 euros. Dans ce cas, si Monsieur meurt, Madame n'a rien, car elle touche déjà plus de 3.000 euros. Si Madame meurt, Monsieur touche 1.000 euros pour l'amener au seuil des 3.000 euros. C'est la question qui se pose » dixit Jean-Paul Delevoye.

Notons que par ailleurs, il existe déjà des conditions, ainsi que des plafonds, dans certains cas pour pouvoir bénéficier d’une pension de réversion.

Synthèse

La réversion pourrait ne plus être calculée en fonction du montant de la retraite du conjoint défunt, mais sera basée sur les revenus du survivant, et fonction des revenus cumulés antérieurs aux deux. L'idée est d'assurer « le maintien d'un niveau de vie »,